21/06/2009

conseils pour les vacances

En voyage avec son chien.

 

1 : AVANT DE PARTIR

 

Les vacances sont là, et votre chien ne doit pas être oublié pour autant ! Que vous l'ameniez avec vous ou que vous le laissiez en garde, certaines précautions sont à prendre avant le départ.
Rappelez-vous qu'avoir un animal de compagnie est un engagement et ce, jusqu'à la fin de sa vie.


Les formalités

 

Bien se renseigner :
Dans un premier temps renseignez-vous bien en téléphonant directement sur votre lieu de vacances:
Votre hébergement accepte-t-il les chiens? Téléphonez directement.
Les chiens sont-ils admis sur les plages?.

 

Les formalités en France :


Si vous partez dans un département infecté de rage, en camping, en village de vacances ou en Corse, sachez que votre chien doit obligatoirement être tatoué et correctement vacciné contre la rage (voir détails ci-dessous).
Vérifiez que vous êtes en possession des documents en cours de validité (carnet de santé ou attestations du vétérinaire).

 

Les formalités pour l'étranger :


Si vous souhaitez vous rendre à l'étranger avec votre chien, vous devez remplir certaines formalités:
La vaccination contre la rage (antirabique) est systématiquement demandée pour partir à l'étranger. Elle se pratique en une seule injection. Le vétérinaire vous délivre un certificat à produire à la frontière, attestant la validité de cette vaccination.
Si votre animal n'est pas à jour de vaccination, le certificat prendra effet 1 mois après l'injection. Il faut donc tenir compte de ce délai pour votre départ.
L'identification de votre compagnon par tatouage, avec numéro reporté sur le certificat du vétérinaire, est indispensable pour que le certificat antirabique soit valable.
Un certificat de bonne santé vous sera délivré par votre vétérinaire après examen de votre compagnon. Sa validité est généralement de 10 jours, mais certains pays ont des formalités particulières (voir notre rubrique formalités aux frontières).

Les précautions indispensables

Bien sur, la vaccination doit être à jour avant de partir en vacances et vous devez emporter le carnet de santé de votre animal.
N'oubliez pas, avant de partir, de traiter votre chien contre les puces et les tiques (surtout si vous partez dans le sud de la France ou sévissent la piroplasmose et la leishmaniose).
 
Prévoyez une quantité de croquettes suffisantes

Pour les chiens à poils longs, un toilettage peut être recommandé, mais effectuez-le au moins une semaine avant, afin que votre compagnon ne souffre pas d'une insolation si la tonte a été trop courte.
Assurez-vous que votre chienne ne sera pas en chaleurs pendant les vacances (surtout si vous partez en camping).

Si vous laissez votre chien en pension

Les pensions et chenils demandent généralement un certificat de tatouage et de vaccination (c'est d'ailleurs une garantie de sérieux de leur part).
De plus, certaines pensions pour chiens exigent des femelles stérilisées, ou ayant un traitement contraceptif, pour éviter tout risque de chaleurs pendant la période des vacances.

Depuis la loi sur les chiens dangereux, certaines pensions (pensions familiales notamment) se réservent le droit de refuser des animaux considérés comme dangereux. 

 

2 : LE VOYAGE

 

Si votre compagnon doit voyager jusqu'à votre lieu de vacances, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

 

La voiture

 

Un voyage en voiture peu être dangereux s'il est trop long ou bien pour un chien âgé ou cardiaque. Le mode de transport est donc très important et doit toujours rentrer en compte dans la décision de voyager avec son chien.

Le mal des transports

Le mal des transports est un phénomène assez souvent retrouvé chez les chiens et les chats.
Il affecte principalement les jeunes, mais ne disparaît pas forcément avec l'âge !
Ce phénomène se caractérise par des nausées (dues aux mouvements de la voiture) pouvant aller jusqu'aux vomissements, et par une angoisse qui est parfois la conséquence de ces nausées (l'animal "sait" qu'il va être malade, donc il est en état de stress dans la voiture et ne veut pas y entrer).

Le stress

Un chien qui n'a jamais voyagé est certainement stressé en voiture, mais cela ne se traduira pas forcément par un "mal au cœur" tel que nous le connaissons.
Certains animaux restent prostrés pendant toute la durée du voyage, d'autres aboient sans arrêt, il est impossible de prévoir la réaction de votre compagnon.

Pour résoudre ce problème, votre vétérinaire peut vous aider.


Il existe plusieurs médicaments vétérinaires que l'on peut administrer aux animaux malades et/ou stressés en voiture.
Ces médicaments diminuent les sensations de nausée et agissent comme des calmants.
De nouveaux produits homéopathiques sont disponibles sous forme de gouttes buvables et sont souvent efficaces contre le mal des transports.
N'oubliez pas que ces médicaments sont souvent à donner une à deux heures avant le départ.

La sécurité

Afin d'éviter l'éjection en cas de choc ou la gêne pendant votre conduite votre chien doit être, suivant son poids:
-> soit dans un panier posé au sol,
-> soit attaché sur le siège arrière,
-> soit dans le coffre, séparé de l'habitacle par une grille ou un filet de protection.

Le coup de chaleur

Ne laissez jamais votre chien dans votre voiture au soleil, même pour quelques minutes.
Les chiens ne transpirent pas, ils ont beaucoup de difficultés à se refroidir.
La chaleur dans un véhicule au soleil devient très vite insupportable. Associée au stress de se retrouver seul, votre compagnon peut être victime d'un coup de chaleur en quelques minutes.
Sachez que c'est une des premières causes de mortalité en été.
Dans la mesure du possible, roulez de nuit, et faites une pose régulièrement pour qu'il puisse boire et se dégourdir les pattes. La nourriture est généralement inutile pendant le voyage.

Le train

Les chiens jusqu'à 6 kg peuvent voyager dans un panier pour un prix forfaitaire.
Les chiens de plus de 6 kg doivent être muselés et payent le prix d'un demi-tarif adulte.

 

L'avion

 

Chaque compagnie a sa propre réglementation, il convient de bien se renseigner lors de l'achat du billet.
En règle générale sur les compagnies américaines les chiens voyagent en soute.
Sur les compagnies européennes, les chiens de moins de 5 kg peuvent voyager en cabine dans un panier (forfait de 150 FF), les chiens de plus de 5 kg vont en soute (prix calculé sur l'excédent de bagages).




Conseils utiles

Quelque soit votre moyen de transport, pensez à emporter de l'eau et un récipient pour le faire boire.
Pour faciliter le voyage de votre compagnon il existe des médicaments permettant de le tranquilliser ou de lutter contre les nausées et les vomissements. Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

3 : CONTRAINTES ET PRECAUTIONS SUR PLACE

 

Les vacances avec votre chien doivent être un plaisir pour tous: maître, chien sans oublier les autres vacanciers ! Voici quelques petits conseils qui vous permettront de faire face aux principaux désagréments de l'été.

Les parasites

Attention, la belle saison est la période où les parasites prolifèrent. Et sans traitement préventif, ils peuvent rapidement vous gâcher vos vacances.

 

Les puces :

 
Elles sont particulièrement présentes dans le sud de la France.
Il est préférable de faire un traitement préventif, plutôt que de ramener des puces comme souvenir de vacances!

Les tiques :


Elles sont responsables de maladies différentes suivant la région de France: la Piroplasmose dans la grande moitié sud du pays, l'Erlichiose dans l'extrême sud, mais aussi la maladie de Lyme dans le nord-est

 

Les aoûtats :


Ce sont de petits parasites de la peau que votre chien peut attraper pendant l'été, en particulier en août et septembre.
Ils forment de petites croûtes oranges entre les doigts ou sur la tête. Sans danger, ils provoquent toutefois de fortes démangeaisons. On peut facilement les éliminer en appliquant localement un antiparasitaire.

Les moustiques:

Même si cela peut prêter à sourire, les moustiques représentent un réel danger pour les chiens. Ils peuvent piquer nos compagnons principalement dans les zones peu poilues: au bout du nez, autour des oreilles…

 

Dans le sud de la France, les moustiques transmettent deux maladies graves :

1/ La Leishmaniose est due à un parasite du sang transmis par un tout petit moustique (le Phlébotome), particulièrement présent dans la région Languedoc-Roussillon, la vallée du Rhône, et la région Provence-Alpes-Côte d'azur, ainsi que dans tous les pays du pourtour méditerranéen.
Cette maladie entraîne un amaigrissement, des troubles cutanés et rénaux, et parfois des symptômes oculaires.
La prévention consiste à rentrer le chien à l'intérieur de la maison avant le coucher du soleil et à utiliser un collier antiparasitaire préventif spécifique ;

2/ La Dirofilariose ou maladie des "vers du cœur" est due à la transmission par le moustique de larves qui se logent à l'intérieur du cœur du chien, se transforment en de grands vers (comme des spaghettis), et gênent le fonctionnement de cet organe. A long terme les problèmes cardiaques apparaissent : fatigue, toux chronique, impossibilité de faire des efforts… Cette maladie est particulièrement implantée sur la côte méditerranéenne (de Nice à Perpignan).

Pour des séjours inférieurs à 15 jours le risque de transmission est faible. La précaution consistant à rentrer le chien juste avant le coucher du soleil et à l'équiper d'un collier SCALIBOR devrait suffire.
Pour les séjours d'une durée supérieure à 15 jours, nous vous recommandons d'utiliser un médicament préventif qui se donne une fois par mois ; demandez conseil à votre vétérinaire.

 

Les épillets (ou voyageurs ou "espigaou")


Ce sont de petites graines de graminées sauvages qui poussent de juin à septembre. Elles s'accrochent aux poils du chien et en s'enfonçant irrémédiablement sous la peau, provoquent des blessures ou des abcès. Les chiens à poils longs sont particulièrement vulnérables. Les épillets pénètrent aussi dans le nez (provoquant des éternuements permanents), les oreilles (le chien secoue sans cesse la tête), les yeux (l'animal garde l'œil fermé en permanence), et entre les doigts (abcès et boiteries).
La prévention consiste à surveiller les zones sensibles après chaque retour de promenade.

La plage

Le sable et le sel peuvent être sources d'irritations de la peau.
Pensez à rincer votre compagnon à l'eau douce après chacun de ses bains eau de mer.
Si votre chien boit trop d'eau de mer en jouant il peut également souffrir de diarrhées.
Nous vous conseillons de surveiller attentivement ce point.

N'oubliez pas enfin que votre chien risque de beaucoup souffrir de la chaleur car il ne peut pas transpirer comme nous. Veillez à ce qu'il puisse toujours se reposer à l'ombre et qu'il ait de l'eau fraîche à sa disposition.

L'alimentation

Ne vous alarmez pas trop si votre chien mange moins. En général, chaleur et dépaysement diminuent la prise alimentaire du chien en vacances. Il est préférable de garder le même aliment que d'habitude, afin de limiter le risque de diarrhées. Ce sera aussi un changement de moins pour votre chien et donc une source de stress de moins.
L'alimentation en boîtes s'avère particulièrement sensible à la chaleur lorsqu'elle est dans la gamelle. La pâtée a l'inconvénient de "tourner" très vite.
Veillez tout particulièrement à distribuer de petites quantités à la fois et à jeter le surplus au maximum 1/2 heure après son repas.

Utilisez de préférence une alimentation en croquettes.
Et surtout, n'oubliez pas de toujours fournir une quantité d'eau suffisante.

Droits et devoirs

Le propriétaire d'un chien doit respecter certaines règles de civisme, en particulier pendant les vacances:
ne pas considérer la plage comme un lieu de déjections (les promenades se feront ailleurs et tout crotte doit évidemment être immédiatement ramassée),
ne pas amener son chien partout (restaurants, supermarchés, musées, etc...),
respecter les voisins, surtout en camping où la proximité des autres vacanciers demande une attention maximale (pas de chien en liberté, dans la piscine commune, autour des zones de barbecue).

 

Par ailleurs, le maître a aussi quelques devoirs envers son chien, s'il a décidé de l'emmener en vacances:


promenades régulières,
ne pas le laisser enfermé ou attaché au soleil,
ne pas attendre le retour à la maison si une visite chez le vétérinaire s'impose.
Avec le respect de ces quelques règles et précautions, vos vacances devraient se passer au mieux avec votre compagnon qui sera heureux d'être avec vous.

 

4 : BIEN GERER LE RETOUR

 

Pendant les vacances, et notamment les grandes vacances d'été, nous sommes souvent obligés de faire garder nos compagnons. Parfois nous les confions à un chenil ou bien souvent à de la famille ou des amis.
Et, lorsque notre chien revient à la maison, il y a forcément une période de réadaptation.
La plupart des chiens accueillent leur maître par des fêtes et des démonstrations de joie.
Quel que soit le mode de garde que vous avez choisi, cette période aura été une rupture dans les habitudes de votre compagnon : lieu de couchage et de repas inhabituels, rythme de vie modifié, environnement différent (box, appartement, campagne), présence d'autres animaux...

Que faire pour une bonne réadaptation ?

Pour une réadaptation en douceur et une parfaite reprise en main de votre compagnon, voici quelques conseils :

 

Le traiter contre les tiques, les puces et les vers intestinaux


Si votre compagnon a été en chenil, à la campagne ou en contact avec d'autres animaux, il est possible qu'il revienne avec ces parasites qui sont facilement éliminés par un produit efficace (anti-parasitaire externe et vermifuge).

 

Vérifier l'état de ses oreilles pour la présence de gale :


La gale est très contagieuse et s'attrape très facilement, pour savoir la reconnaître, consultez nos Fiches Santé sur la gale du chien.

 

Rechercher les petites blessures cachées pour les animaux ayant séjourné à la campagne :


Il faut être vigilant à la présence d'épillets (petites herbes sèches et pointues) qui se fichent dans la peau et peuvent créer un abcès ou une infection. Ils se logent souvent entre les coussinets des pattes, derrière les oreilles ou dans le conduit auditif (si le chien secoue la tête).

 

Vérifier le poids de l'animal :


S'il a été déprimé par votre absence ou si on lui a donné un aliment différent, il aura perdu du poids. Au contraire, s'il a été gâté par sa famille d'accueil, il aura grossi. Dans les deux cas, il faudra petit à petit lui faire retrouver son poids initial. Vous augmenterez - ou diminuerez – sa ration quotidienne de 10% environ et cela jusqu'à ce qu'il retrouve son poids de forme.

 

Gérer le changement d'alimentation :


De nombreux chiens sont sensibles au changement d'aliment. Un changement brutal d'alimentation peut créer un désordre digestif (diarrhée, régurgitation). Si vous changez son aliment, mieux vaut respecter une transition alimentaire de 5 à 8 jours, en mélangeant les deux aliments ou types d'alimentation et en réduisant la quantité de l'ancien tout en augmentant progressivement la quantité du nouvel aliment. Pour cela, il est toujours bon de prévoir un sac de l'aliment habituel pour la garde de son animal.

 

Pour un chien qui a passé ses vacances en extérieur et qui doit retourner en appartement :


Il est recommandé de ne pas faire une coupure brutale. Il faut les premières semaines lui faire faire de grandes promenades et lui permettre de courir, en réduisant peu à peu la fréquence et la durée de ces sorties pour revenir à la normalité.

 

Reprise en main de l'obéissance de votre chien :


S'il a été très libre tout l'été ou en chenil ou encore s'il a eu tous les droits (ce qu’il faut éviter)(monter sur le lit, réclamer à table...) la reprise en main doit être immédiate et ferme. Il doit comprendre que c'est terminé, il est bon de faire chez vous des petites séances de remise à niveau sur l'obéissance aux ordres et de la marche au pieds.

Quel que soit le mode de garde que vous ayez choisi, nos compagnons sont toujours très heureux de retrouver leur maître et leurs habitudes. Ces quelques conseils devraient vous permettre de les retrouver sereinement.

 1


10:57 Écrit par les baraques waterloo dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : club canin, vacances, voiture, france, les baraques, waterloo, chien, conseil, canin, etranger, humour |  Facebook |